Vélo hivernal

L’hiver marque la fin de la saison pour les locations et réparations de vélos chez Ma Bicyclette. Mais devriez-vous pour autant cesser d’utiliser votre bicyclette? Pourquoi ne pas en profiter à l’année longue? Cette pratique gagne en popularité d’années en années à Montréal, alors pourquoi ne pas vous y mettre? Voici quelques conseils qui rendront la pratique du vélo hivernal agréable et sécuritaire.

Sélectionnez d’abord votre monture. Cela va de soi, l’hiver est très dur pour les vélos. Le sel, l’eau et la saleté usent prématurément les composantes et peuvent même endommager votre cadre. Entreposez votre vélo préféré et optez plutôt pour un autre que vous ne regretterez pas trop.

Parlons des pneus à présent. Ils sont votre point d’ancrage au sol et sont d’autant plus important dans des conditions difficiles (sol mouillé ou gelé, gravier sur la route). La majorité du temps, les routes sont déneigées et donc sèches et dépourvues de glace, mais envisagez le pire afin de ne pas être pris au dépourvu. L’idéal est d’équiper votre vélo de pneu à clous (comme le Schwalbe Winter par exemple). Pourvus de plusieurs crampons métalliques, ces pneus procurent la meilleure adhérence possible sur la glace. Lorsque les rues sont déneigées, vous n’avez qu’à augmenter leur pression pour éviter que les crampons ne soient en contact avec l’asphalte. Il est tout à fait possible d’utiliser des pneus réguliers. Certains privilégient des pneus à crampons (style vélo de montagne), mais l’important est la qualité de la gomme du pneu. En général, plus un pneu est dispendieux, meilleure sera son adhérence. Un pneu plus large vous permettra de rouler avec moins de pression et donc offrira plus d’adhérence.

Vous ne pouvez pas vous passer des garde-boue. Ils vous garderont au sec et vous protégeront de la pluie et de la neige. Achetez une paire qui recouvre vos roues au complet pour une protection maximale.

Vitesses ou non? Les vélos mono-vitesse ou pignon fixe ont de plus en plus d’adeptes. Leur principal avantage en hiver est le peu d’entretien qu’ils nécessitent : pas de câbles ou de dérailleur. En hiver, les câbles peuvent rouiller à l’intérieur des gaines et la saleté peut figer les pièces pivotantes comme les dérailleurs. Si vous choisissez de rouler avec un dérailleur, gardez le propre et lubrifié, tout comme vos câbles. Du lubrifiant à chaîne de temps en temps fera toute la différence.

N’oublions pas les freins. Les freins à disque offrent la meilleure puissance de freinage. Si vous optez pour des freins à jante, vous pouvez vous équiper spécifiquement fait pour les conditions mouillées. Les vélos à pignon fixe offrent un autre système de freinage : étant donné que la roue entraîne le pédalier, vous pouvez ainsi contrôler votre vitesse avec vos jambes.

Finalement, n’oubliez pas de vous rendre visible. Une lumière blanche à l’avant et une rouge à l’arrière vous signalerons aux autres usagers de la route.

Bon hiver!

-Ariel

This post is also available in: Anglais