Ciclovia Colombie

« Une ville modèle n’est pas une ville avec de belles routes, mais une ville ou un enfant peut y faire du vélo » – L’ex maire de Bogota, Colombie, Enrique Penalosa

Ciclovia

Ciclovia (piste cyclable en espagnol) est un événement mondial lors duquel les routes sont fermées aux voitures une fois par semaine (de  7h00 du matin à 14h00) et ouvertes aux cyclistes, patineurs et coureurs.  Cet événement a pris son essor en Colombie dans les années 70 et fait désormais partie intégrante de la culture depuis les années 90 grâce au maire d’alors, Enrique Penalosa, et au directeur de parcs Guillermo (Gil) Penalosa.  Cet événement est ouvert à tous (hommes, femmes, pauvres, riches, à tous les âges) et se déroule sur l’infrastructure routière préexistante.  Les accomplissements intérnationaux de Gil (Guillermo) Penalosa peuvent sont énumérés sur le site http://www.8-80cities.org dont il est le directeur général.

Il y a aujourd’hui 67 Cicliovias à travers la Colombie et celle de Bogota s’étend sur plus de 120 km (des locations de vélos sont offertes pour ceux qui ne possèdent pas de bicyclette).  La pratique de la Ciclovia s’est répandue à l’international et on en retrouve entre autres au Brésil, au Mexique, aux États-Unis et au Canada.  La première Ciclovia au Canada a eu lieu à Winnepeg en 2009.  Ottawa et Gatineau organisent également des événement de ce genre depuis les années 70, les « Sunday Bikedays Program ».  Gil Penalosa (de l’ONG 8-80 cities) et Kristyn Wong-Tam (du quartier 27 de Toronto) travaillent ensemble pour organiser le première Ciclovia à Toronto.  Pour en apprendre plus sur ce projet, cliquez ici et ici.

Ciclovia Mexico City

À Montréal, Vélo Québec organise certains événements cyclistes qui libèrent les routes pour les vélos comme le populaire TOUR DE L’ILE.  On peur se demander pourquoi Montréal contrairement à Portland ou Ottawa, ne libère pas ses routes une partie de la semaine à-la-Bogota.  Lorsque l’on considère la popularité et l’achalandage es pistes cyclables à Montréal, surtout la fin de semaine, on peut raisonnablement avancer que beacon de Montréalais et de tourists apprécieraient le fait de pouvoir marcher, courir, faire du yoga ou de la planche à roulettes sur les routes en toute tranquillité avec leurs enfants, amis, famille et voisins.  Peut-être faudrait-il l’essayer?

 

 

Cet article est aussi disponible en: EN

Contactez Notre Magasin